DIALOGUES D'OUTRE TOMBE : LE FEU D'ATHENA

  
 
En compagnie de Lisa Sautron lors de la fête à la fraise de Sainte Bazeille.
 
PROLOGUE
 
Cette pièce de theâtre est traditionellement attribuée à un auteur grec, Gonphédon, qui naquit à Athènes en 412 av JC. Et moi, j'ai eu la chance de la retrouver dans une boite en fer blanc, rouillée par les siècles, murées dans ma cave, partie du sous-sol qui s'est effondrée par une longue nuit d'orage. Comme si cette boite et le destin m'attendaient alors que tous croyaient cette pièce perdue...
 
Gonphédon fut donc un contemporain et un concitoyen de Platon puisque celui-ci mourut en 349, c'est à dire deux ans après celui dont on dit qu'il fut également parent. Ce maudit sorcier descendait également de Caudros. Mais Gonphédon ne suivit pas exactement la même carrière et bien qu'ayant un assez bon talent d'écrivain, ce talent ne fut pas spécialement reconnu comme tel et l'auteur de cette pièce fut plutôt révéré dans l'histoire pour les arts interdits qu'il pratiqua.  Vers cinq ans, en compagnie de Platon, il rencontra Socrate mais son parent n'en eu pas la même impression que lui. Il fut écoeuré par toutes les vertus, toutes les réformes molles et sans vigueur ainsi que par la vaine morale des anciens. Il préféra à cela, une force directe et puissante, un état centralisé qui ordonne et qui planifie autant les récoltes que les affaires sociales. Il avait impérativement besoin d'une armée de combattants et de serviteurs aveugles pour mettre ses projets à exécution. Il s'en fallu de peu qu'il ne réussisse, profitant de la guerre de Corinthe vers 394. Il s'enfuit donc en Egypte en 389 où il rentre également en contact avec des prêtres du culte de Sothos.Il revient en Grèce ou il retente une nouvelle aventure mais il est pris et condamné à la cigue. Tout ceux qui l'auront touché mouriront prématurément, autant les soldats que les gardes. Le contact avec les morts propage d'innombrables maladies. Tous seront brûlés...
 
LE FEU D'ATHENA

PREMIER ACTE, PREMIERE SCENE
GONPHEDON, EUTHYMENE.
(Sur un chemin délabré, serpentant dans une forêt de Malte et conduisant à un vieux cimetière abandonné...)


GONPHEDON
(D'un air tout à fait charmé.)

Dis-moi, très cher Euthymène...
As-tu déjà entendu parler de Prométhéos ?
De cette histoire, il fut en peine...
N'est-ce pas à cause d'un simple sac d'os ?


EUTHYMENE
(En se posant la question à lui-même sur un air réfléchi.)

Euh...Et bien, non, je ne pense vraiment pas...
Mais... Je suis si jeune ma foi...
Dis-moi qui est ce Prométhéos ?
Qu'elle est donc cette histoire de sac d'os ?


GONPHEDON
( En prenant une inspiration.)

Alors laisse-moi te raconter son histoire...
Il y à bien des siècles de cela ou n'existaient pas les miroirs...
Ni toi, ni moi n'étaient sur cette abominable terre !
Prométhéos à rendu les dieux venus de l'enfer...
Vraiment fort mécontents et ils l'ont puni...
Mais ce ne fut vraiment pas la dernière péripétie !


EUTHYMENE
(De plus en plus curieux.)

Mais dis-moi qu'ont-ils bien pu lui faire ?
Ces fameux dieux venus de l'enfer !
Continue car je sens mon corps se glacer !
A ses parents, ont-ils rendus un corps ensanglanté ?

© copyright EYEXW-XRTY3-8EWRX
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.56.126) if someone makes a complaint.

Report abuse